Accueil Société Vendée globe 2009

6 et 7 février 2009

Distance restante : 3112 milles.
Classement : 48103
Encore des places perdues, Oui mais!
Le classement se fait par rapport à la trajectoire idéale. Nous faisons route presque plein nord mais en nous écartons de cette route.
D'ailleurs, si nous observons certain concurrents, le classement devient relatif. Exemple : un concurrent se trouvant plus au sud de nous d'environ 75' est classé 2000 places devant nous, sauf que dans son cas, l'anticyclone des Açores c'est du garanti plein dans le mille. Bien sur on n’y est pas encore.
Bref nous anticipons à 5 jours, nous suivons donc une route plus à l'ouest. Un peu le genre de trajectoire qu'avait suivi Marc Guillemot sur SAFRAN, et qui lui a permis de reprendre la 3ème place à Samantha Davies sur ROXY. (Dans le vrai Vendée globe)
En tout cas nous sommes dans l'hémisphère nord, depuis le 7 février à 15h30.
Position 35°18'O 3°36'Nord

4 et février 2009

Distance restante : 3547 milles.
Classement : 46846
Beaucoup de places de perdues!!!
Après le passage du Horn, il y avait pendant quelques jours, beaucoup plus de vents près des cotes argentines qu'au larges des Malouines.

Ce qui était vrai à ce moment ne l'a plus du tout été après.
Des marais anticycloniques nous ont empêché de reprendre une route plus à l'est.
Donc beaucoup de changement d'amure qui ont été bien négociées tout de même, sauf il y a 48 heures, où nous nous sommes trouvé dans une zone faiblement venté qui nous a obligé à longer le brésil, dans des vents très faibles... Depuis cette nuit les choses se sont arrangées, nous suivons une route quasi nord avec un bon rendement puisque pour la première fois depuis le passage du Horn nous avons gagné presque 4 degrés de latitude en 24 heures. Aujourd'hui sera sensiblement le même type de condition donc de route.
Donc demain, passage de l'Equateur et il faudra choisir la bonne option pour négocier l'anticyclone des Açores qui sera particulièrement gros pour nous.
Position 34°03'O 5°10'S

2 et 3 février 2009


Distance restante : 3913 milles.
Classement : 44173
Aujourd'hui le premier de la course va franchir la ligne d'arrivée!
C'est promis dans quatre on prend le départ en même temps que les autres.
Nous avons réussi à gagner 3° de latitude par jour. Ce n’est pas trop mal vu le peu de vent.
Aujourd’hui nous aurons une douzaine d'heures très difficile. Ensuite à partir de ce soir des vents pratiquement porteur, donc avec le code zéro on devrait faire des vitesses supérieur à 11 nœuds.
Position 36°29'O 10°44'S

1er février 2009

Distance restante : 4263 milles.
Classement : 44144 Le Bonheur est dans le pré. Oui mais pas à la voile. C'est long, il faut tirer des bords sans arrêts, tout cela pour faire entre 160 et 180 milles par 24 heures, voire deux cents milles.
Le but chaque est de gagner plus de deux degrés de latitude par jour...
Le Horn a été dépassé le 18 janvier, depuis cette date nous avons parcours 2721 milles, soit une moyenne journalière de 209 milles... et le pot au noir n'a pas encore été abordé. Nous espérons dans 5 jours.
Normalement les fichiers météo nous indiquent que les prochaines 36 heures devraient nous permettre une remontée pratiquement plein nord avec une moyenne de 3 degrés par jour...Winche à Là !
Position 38°01'O 16°55'S

29 janvier 2009

Distance restante : 4762 milles.
Classement : 44818 étrangement on perd des places mais on gagne sur les concurrents...Bizarre, comment le PC course calcule t-il les classements?
En tout cas, à bord, on sait combien le mot louvoyer prend son importance. la remontée de l'atlantique est une vraie sinécure. Remontée aux prés, qui fait prendre des trajectoires perpendiculaires à la trajectoire idéale...à la recherche de vent. Encore deux jours de galère à prévoir et ensuite du vent portant pendant 3 jours et ensuite le passage du pot au noir !!!
Position 40°34'O 24°34'S

25 janvier 2009

Distance restante : 5188 milles.
Classement : 43757 Bientôt les 100 000 places gagnées
La remontée de l'atlantique, c'est comme un escalier, c'est dur à remonter.

Sur quatre jours une moyenne de 160 milles par jours, mais dans la réalité beaucoup plus, car il faut sans cesse louvoyer.
Et ce n'est pas fini

Position 48°12'O 28°58'S

21 et 22 janvier 2009

Distance restante : 5828 milles.
Classement : 46602 gain de 2600 places en deux jours.
Un relevé de situation tous les deux jours suffit.
En effet, les vitesses moyennes n'ont plus rien à voir avec celles obtenues dans le sud.
Daaans le m^me ordre d'idée, le résultat d'une startégie se mesure sur plusieurs jours. Nous parcouons actuellment 250 milles en moyenne sur 24 heures, soit un peu plus de 10 noeuds de VMG
Le résultat est satisfaisant, car cela nous a permis non seulement de remonter au classement général, mais de nous rapprocher très sérieusement de nos bateaux cibles.
Le bateau le plus éloigné de nous dans ce groupe était situé il y a une semaine a 800 milles devant nous. Aujourd'hui il n'y a plus que 375 milles d'écart. Ces variations se constatent avec l'ensemble de la flotte cible, puisque nous reprenons du terrain sur tous ces bateaux. Sachant pour certains ils sont délà loin derrière nous!!!
Bien évidemment, la remontée de l'atlantique n'est pas finie. Encore 8 à 10 jours pour se retrouver au niveau de Salvador de Bahia.
Nous recherchons d'autre bateaux cibles, qui pourraient servir si notre objectif de 100 000 places gagnées est atteint
Aujourd'hui la difficulté c'est d'éviter les trous... pour rechercher la cote au plus près. Position 52°28'O 39°17'S

19 et 20 janvier 2009

Distance restante : 6341 milles.
Classement : 49254 gain de 2100 places
Nous sommes rentré dans le top 50000... Objectif que nous nous étions fixé le 8 janvier
Nouvel Objectif : 39000. Pourquoi se nombre, parce qu'il correspondrait à une progression de 100 000 places au classement général...
Nous avons choisi de remonter en se rapprochant de l'Argentine, pour des raisons météorologiques.
La difficulté consiste à naviguer en gagnant par fois quelques dixièmes de nœuds pour ainsi éviter les zones de trous de vents. Ce n'est pas une mince affaire.
Autre point positif, nous avons dépassé 30% de nos bateaux cibles au classement général, et nous nous rapprochons doucement des autres...
Position 57°48'O 46°56'S

17 et 18 janvier 2009

Distance restante : 7008 milles.
Classement : 51387 gain de 1800 places! Le cap Horn c'est tout droit ! Oui mais, nous avons pris des options différentes à la recherche de vitesse pure. Alors que l'essentiel de notre flotte cible a suivi la trajectoire idéale, nous nous sommes écartés afin de rechercher un meilleur VMG. Cela a été payant. La journée du 17 nous a vu perdre des places au classement et ces dernières 12 heures ont été pour nous ultra payantes.
Le horn devrait être passé vers 13 heures heures française.
Ensuite, nous entrons dans l'atlantique, c'est une tout autre analyse qui démarre avec de nouvelles contraintes, et beaucoup plus d'aléa...
Position 67°58'O 56°09'S

16 janvier 2009

Distance restante : 7737 milles.
Classement : 53131 gain de 150 places! C'est la preuve de la théorie du couloir, tous les bateaux ont le même cap, plus ou moins les mêmes conditions, donc tout le monde avance sur le même train.
Il y a entre nous et le Horn environ 690 milles. (environ 22000 bateaux) Si cette course n'était pas virtuelle, il faudrait s'imaginer ce que représente cette quantité de bateaux. Un bateau tous les 60 mètres environs
Comme hier, en terme de place nous n'avons pas gagné grand chose, mais étrangement nous avons repris pas mal de terrain sur la tête de la flotte cible (environ 90 milles)
Le record des 24 heures n'est plus envisageable, les vents, ne sont pas suffisants.
Position 86°44'O 50°53'S

91.121.144.109