Accueil Société Vendée globe 2009

15 janvier 2009

Distance restante : 8097 milles.
Classement : 53917 gain de 633places!
Journée étrange. En terme de place nous n'avons pas gagné grand chose, mais étrangement nous avons repris pas mal de terrain sur l'ensemble de la flotte cible. Il faut dire rappeler que nous descendons vers le Horn. Le couloir n'est pas large, ce qui se traduit par une faible marge de manœuvre en termes de stratégie. Néanmoins nous avons pratiqué la recherche de vitesse constamment ce qui explique que nous avons repris jusqu'à 50 milles de distances par rapport à des bateaux cibles éloignés. La bascule météo de 11 heures devrait nous être favorable... croisons les écoutes.
Nous pensons toujours nous attaquer au record de la distance parcourue en 24 heures, c'est aujourd'hui que cela va se décidé de la faisabilité. Néanmoins l'actuel détenteur a réalisé une performance assez énorme (près de 22 nœuds de moyenne)
Position 96°26'O 49°35'S

14 janvier 2009

Distance restante : 8442 milles.
Classement : 53917 gain de 1600 places.
Les vents réels n'ont pas été aussi intéressants que les prévisions. Donc journée moyenne en terme de progression. Par contre les bateaux cibles (les plus éloignés, environ une journée et demie d'avance, ce qui représente environ 20 000 places) ont bénéficié de vents beaucoup plus soutenus, ils ont logiquement augmenté leur avance.
La "Porte Est Pacifique" a été franchie. Route directe vers le Cap Horn!
Pur le record des 24h nous attendrons encore. Peut-être une possibilité demain !, après c'est le passage du Horn avec une bascule de vent, donc il n'y aura lus de possibilité avant les sables d'Olonnes.
Position 103°54'O 46°41'S

13 janvier 2009

Distance restante : 8829 milles.
Classement : 55522 gain de 1600 places.
Journée de fine stratégie. Les écarts, avec les concurrents, ont été géré, en accordéon !
Nous devrions valider la dernière porte des glaces vers 11 heures (Porte Est Pacifique=, ensuite cap vers le Cap Horn, virtuel ! par une route la plus directe possible et avec des vents qui devraient être très favorables, si les prévisions météo sont justes!!!
Position 110°27'O 44°30'S

12 janvier 2009

Distance restante : 9196 milles.
Classement : 57141 gain de 1800 places.
Journée de transition. Les écarts, avec les concurrents, ont été géré. Nous nous sommes bornés à prendre une route qui nous positionnera, normalement, sur un bon angle avec la première dépression. Nous devrions sérieusement faire de très bonnes moyennes. Nous allons essayer de rentrer dasn le top 10 des distances parcourue sur 24 heures. On croise les drisses et les écoutes !!!
Position 118°37'O 45°38'S

11 janvier 2009

Distance restante : 9506 milles.
Journée de 317 milles.
Classement : 59013 gain de 1400 places.
La route vers la dernière porte et ensuite celle du cap horn ne permettent pas de stratégie véritablement originale. Le couloir est assez étroit et les conditions météo impose une route presque commune à tous les bateaux. C'est pourquoi nous n'avons dépassé que si peu de concurrents.
Après le Horn, il y aura de quoi s'amuser, on le voit déjà avec la tête de la course.
Nous avons rattrapé pas mal de terrain sur 3 de nos bateaux cibles.
Pour les prochaines 36 heures, deux dépressions intéressantes, il faudra bien les accrocher.
Position 125°58'O 45°13'S

10 janvier 2009

Distance restante : 9823 milles.
On est passé sous la barre des 10000 c'est symbolique et sympathique
Classement : 60419 gain de 2600 places.
Nos bateaux cibles sont d'excellentes références. Ceux qui avaient plus de 600 milles d'avance ont augmenté légèrement leur avance, sous cette limite de 600, nous rattrapons nos cibles.
Aujourd'hui nous devrions, si notre strétégie est payante, diminuer les écarts avec toutes nos cibles. Notre bateau s'est éloigné au nord de la trajectoire idéale, et nous devrions être les premiers à toucher du très bon vent, à suivre au pointage du 11 janvier. Position 142°03'O 50°22'S
Normalement dans 36 heures nous mettrons le cap sur le Horn !

9 janvier 2009

Distance restante : 10140 milles.
Classement : 63054 gain de 2700 places.
Depuis notre journée catastrophe du 2 janvier nous reprenons lentement mais surement notre retard sur nos cibles. Nous avons actuellement 6 bateaux cibles devant nous, étalés entre 74 milles de distance à 596 milles. Sur tous ces bateaux nous reprenons du terrain et pourtant ils ne sont pas manchot les skippers.
Au plus fort les écarts s'étalaient de 143 à 698 milles.
Nous avons aussi des bateaux cibles derrières nous (qui d'ailleurs avaient touts été devant nous à un moment ou un autre). Ce n'est pas le tout de surveiller devant il faut également avant un oeil derrière, ce qui nous permet de vérifier nos choix météo.
Aujourd'hui la stratégie est très simple. Sur un couloir pas très large il y a du vent. Il faut le suivre au mieux, et d'ailleurs tous nos concurrents de références sont dans ce même couloir. Ce n'est pas aujourd'hui que l'on va faire un "gros coup" comme lors certaine journées auparavant.
Position 142°03'O 50°22'S
Avant dernière porte franchie !!! Direction "Porte Est Pacifique" en avant toute comme "y disait" dans le temps.

8 janvier 2009

Pour Vincent Riou, il a perdu définitivement la course en démâtant. C'est dommage pour le sponsor PRB (un peu de pub pour eux en consolation) mais leur nom sera associé à jamais au sauvetage in extremis de Jean Le Cam ce qui est certainement le plus important.
Distance restante : 10463 milles.
Classement : 65841 gain de 2400 places.
On s'accroche, on s'accroche !
Tout doucement mais surement nous recommençons à rattraper les concurrents cibles.
Définissons les concurrents cibles:
Ceux sont des bateaux dont la course nous semble bien menés. Ils sont donc pour nous, des points de références comparatifs en termes de performance.
Bien sur, ils disposent d'une météo différente (en décalage essentiellement).
Par exemple, ils devront bientôt être rattrapés par les zones de creux météo, à ce moment, les écarts en distances seront significatifs, en tout cas ils permettront d'évaluer nos propres performances.
Aujourd'hui, la météo nous semble propice à des performances honorables.
Objectif le top 50 000 (environ 370 milles à rattraper)
Position 150°25'O 51°32'S
Aujourd'hui nous allons franchir la "Porte Ouest Pacifique", l'avant dernière porte des glaces. Ensuite remontés vers la porte "Porte Est Pacifique" et direction "le horn".

7 janvier 2009

Distance restante : 10701 milles.
Classement : 68272
Tout d'abord ouf, Jean Le Cam a été sauvé par Vincent Riou, c'est une bonne nouvelle, et si Jean a décidé de se jeter à l'eau, c'est qu'il était pas très loin d'une catastrophe irréversible.
Le système météo dans le quel nous naviguons est vraiment fragile, très peu de vent. 600 milles devant nous nous apercevons le dernier wagon des dépressions. Nous naviguons dans un train touristique. D'ici ce soir nous aurons plus de vent mais pour un temps limité. La stratégie actuelle, c'est d'éviter trop de retard.
La consolation c'est que nous avons dépassé plus de la moitié des concurrents qui était devant nous le 4 décembre.
Nous payons durement les problèmes de la journée du 2 janvier, puisque nous serions environ 600 milles devant et surtout nous aurions gagné entre 25000 et 30000 places.
Position 157°01' O 52°28'S

6 janvier 2009

Distance restante : 10901 milles.
Classement : 69825
Nous avons repris nos habitudes. Plus de 3500 places gagnées, mais surtout nous avons repris des milles sur nos cibles ce qui est de bonne augure. Cette nuit nous avons fait route vers le sud pour chercher des vents portants supérieurs à 24 noeuds, ce qui nous a permis de reprendre plus de 2000 places en 8 heures
à partir de 11 heures les vents seront plus faibles manifestement mais ils nous permettront de faire route presque directe vers la porte "Pacifique Ouest".
Position 162°15' O 52°12'S

91.121.144.109